Rechercher
  • natdey

CAP MMVF blanc: EP2 PART 2

⏰ Le réveil a été plus difficile ce matin. Après visionnage tard, la veille, de vidéos explicatives de la fameuse poche paysanne, je peux dire que j'ai un peu la tête dans le brouillard.

Je vais quand même avancer au max et revenir sur cette satanée poche à la fin, si il me reste du temps.

Petit déjeuner engloutie, c'est parti pour les 8 dernières heures de travail! 💪

Les étapes s'enchaînent: je compose le dos de la veste avec ses différents éléments, je surpique, j'assemble le devant et le dos finis. Jusque là, pas de problème majeur et je vais assez vite dans l'exécution des gestes.

S'ensuit l'étape de la parementure et la doublure de la veste. Là aussi cela se déroule tout seul...jusqu'au moment de la pose du biais! A coudre...à la main! 🤔

Alors, des points j'en avais vu dans la calamiteuse formation en ligne que j'avais suivi en mode "express" mais à aucun moment ils n'ont parlé de point 219 dit "point de glaçage" dans la tonne de cours théoriques que j'ai eu.

Heureusement, une fois de plus, j'ai le souvenir du sujet abordé sur le glaçage d'une fermeture éclair dans le livre "Passez votre CAP couture avec Artesane". Comme quoi, finalement ce livre aurait suffi à lui seul à me montrer toutes les techniques attendues au CAP.

Il m'aura fallu une bonne heure pour coudre à la main les 2 bandes de biais qui parcourent le bas de la doublure de la veste. Je ne saurais dire si ce temps est raisonnable ou trop long pour ce genre d'opération. Mais une chose est sûre: pour la régularité, va falloir de l'entraînement!

Mais le résultat n'est pas trop mal.

Vient le moment de créer un col à fronces. Alors autant sur ma machine à coudre familiale, je n'aurai pas de mal à changer les tension pour coudre mes fils de fronce et à revenir à la tension initiale. Autant là sur une piqueuse plate, j'aurais trop peur de ne pas retrouver la tension idéale du fil que j'ai eu depuis le début. 😨

Je tente quand même le coup, car de toute façon le jour de l'examen je n'aurai q'une piqueuse plate face à moi et il faudra que je fasse avec. Je passe donc ma longueur de point de 2.5 à 4, et je donne 2 tours de desserrage de la molette de tension, et c'est parti pour les fils de fronce!

❗❗ Par contre, ah ah, bien penser à remettre les réglages initiaux de tension et de longueur de point de la machine tout de suite après avoir cousu ses fils de fronce! Je dis ça, je dis rien...j'ai juste cassé mon aiguille en essayant d'assembler le col à la veste en gardant les tensions lâches et des points très longs. Alors je ne sais pas si c'est lié, mais j'ai de suite compris d'où venait le problème!

Pour créer mes fils de fronce, pas de souci majeur. Par contre pour les tirer et former des fronces, c'est une autre histoire: mes fils se sont cassés. Faut recommencer! La longueur du col à froncer étant conséquente, je me dis que je vais plutôt coudre mes fils de fronce en 2 fois avec une séparation à mi-longueur du col. Moins de risque que les fils ne se cassent.

Tant bien que mal, je réussis à créer quelques jolies fronces et j'assemble mon col à la veste. Ouf! Une bonne chose de faite!

L'ourlet sur le bas de la veste, ça passe aussi...à ce rythme là je me dis que je vais pouvoir, à défaut de faire mes poches paysannes, assembler les manches à la veste dans le temps imparti!!

Etape des manches! Dans ce modèle de veste, chacune des manches est en 2 parties qu'on assemble. Ça je l'ai bien compris. Un peu trop bien d'ailleurs, 😂 car dans la précipitation, j'ai assemblé les 2 parties de chaque manche entre elles sans avoir fait attention qu'il y avait une surpiqûre sur un côté de l'assemblage avant de fermer la manche complètement! Et j'ai fait ça sur les 2 manches! Donc obligée de défaire les surfils des 2 manches pour rattraper mon erreur. Le hic c'est qu'il ne me reste que 20 minutes! 😤

❗❗ Toujours bien lire les étapes dans leur entièreté avant de couper, assembler, surpiquer à l'aveugle. Une perte de temps qui m'a du coup empêchée d'assembler les manches à la veste...😒

Voici donc ce que j'aurai pu rendre à l'examen du CAP Métiers de la mode Vêtement Flou de 2018, au bout de 16 heures de travail, si je l'avais passé cette année là:










Voici ma fiche de contrôle remplie au fur et à mesure des 16 heures d'examen. Je dois, pour chaque technique et rendu visuel m'auto-évaluer et indiquer si selon moi chaque étape est conforme à ce qui est attendu ou pas. C'est une première pour moi. Comme je n'ai jamais été évaluée sur tout ce que j'ai pu coudre jusqu'à présent, j'ai du mal à être objective. 🤔




Bon pour les poches paysannes, je n'ai rien noté car non faites, donc cela devrait être du non-conforme.


Et comme la veste Agathe doit être portée à la rentrée, je me devais de finir au moins les manches auxquelles j'ai également inséré des fils de fronces afin de résorber l'embus.

Pour les poches paysannes, je verrai plus tard, après avoir travaillé la technique sur des toiles avant de saccager la jolie veste! Elle sera très bien comme telle pour le jour de la rentrée. Comment la trouvez-vous? 😉






Comme je n'aurai pas le temps de m'organiser un 2ème CAP blanc, je vais me contenter de m'entraîner sur les épreuves théoriques des années précédentes et faire des pièces d'études des techniques qui me posent vraiment problème sur les deux dernières semaines. 🤞


N'hésitez pas à laisser des commentaires pour me raconter comment vous vous préparez de votre côté! 😉


72 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout