Rechercher
  • natdey

Toyota Power Fabriq 17 sur le banc d'essai

Bonjour à tous!

Laissez-moi tout d'abord vous souhaiter mes meilleurs vœux pour cette nouvelle année 2021, et ce que j'espère avant tout et pour vous tous c'est une santé de fer!

Je me suis dit que j'allais commencer cette nouvelle année par un petit billet sur le test de LA machine que beaucoup de monde recherche sur le net depuis des mois: la Toyota Power Fabriq 17!

En effet, c'est en me baladant sur des blogs comme ceux des créatrices Jane Emilie ou Dodynette que j'ai été séduite par la bête: pleine de promesses face aux épaisseurs!

C'est elle qu'il me faudrait avoir pour confectionner toutes mes futures créations qui allaient demander de l'entraînement et de la force, au vu des épaisseurs à assembler.



Avant de trouver celle qui allait prendre sa place dans mon atelier, la recherche n'a pas été si simple. Ce modèle n'étant plus fabriqué depuis mi-2019, j'ai loupé le coche car à l'époque je ne savais rien de son existence. Elle s'était alors vendue à tour de bras avec même des réductions de prix à la clé.

Je suis passée par des annonces sur le bon coin, sur market place, et dernière parade qui a payé: envoyer des messages privés sur les réseaux sociaux à toutes celles qui ont eu la chance d'en obtenir une à cette époque de fin de production et d'ultime vente.

Fort heureusement, je suis tombée sur une personne elle aussi micro-entrepreneuse qui vendait la sienne.

Samedi matin, échangée sur un parking, me voilà l'après-midi face à la fameuse machine que beaucoup de personnes ont refusé de me vendre tant elle leur apportait de satisfaction.

J'allais moi aussi me faire la démonstration de ce qu'elle avait dans le ventre, et voir si elle est aussi merveilleuse que décrite par bon nombre de personnes.


Alors, j'ai commencé direct par la matière dont je voudrais réaliser un maximum de mes créations, à savoir le cuir et le simili cuir. Dès le début, je reste tout de même craintive en pressant la pédale par rapport à la vitesse d'entraînement qu'elle pourrait avoir, mais en dosant bien, elle reste tout à fait gérable.

Par contre, le fort bruit qu'elle émet peut faire peur: on a l'impression de se servir d'une machine bas de gamme, ce qui n'est pas terrible comme première impression.

Comme j'avais récemment confectionné un sac en cuir qui m'avait donné pas mal de fils à retordre, j'avais dû laisser de côté une partie de son montage que ma vieille Singer 191b, déjà très "courageuse", ne pouvait plus faire.

Le carton d'emballage de la Toyota Power Fabriq 17 affiche ses arguments de vente: la machine coudrait jusqu'à 4,5 mm de cuir.

J'en fait le test: je couds sans trop de résistance 2 épaisseurs de cuir entre elle, et j'obtiens un assemblage de 4 mm de cuir.



Je tente alors d'aller au delà, en essayant de faire passer le double de cette assemblage, ce qui représenterait une sangle de sac repliée sur elle-même et cousue. Mais là s'arrêtent les talents de la machine: j'ai cassé 2 aiguilles et ne suis pas parvenue à les assembler (chose que ma vieille Singer, elle, a réussi à faire avec un peu d'aide, en tournant le volant au lieu d'utiliser la pédale)!



Donc, ça coud le cuir oui, mais pour les anses et sangles il va falloir trouver autre chose que du cuir, ou bien un mix coton-cuir pour éviter une épaisseur qui dépasserait les 4,5 mm annoncés.


Maintenant je m'attaque au 2ème argument avancé: coudre jusqu'à 12 épaisseurs de jeans! WHAT??? Même moi, je reste septique.

Alors ma méthode de test n'a sans doute pas été des plus judicieuses: j'ai plié mon morceau de jeans en accordéon pour créer mes épaisseurs, et les pliures créant plus d'épaisseurs que si j'avais juste superposé de simples pans de jeans, j'ai eu du mal à partir de la 9ème épaisseur à faire passer tout ça sous le pied de biche.

Après il va sans dire que je trouve que le pied ne se relève pas assez haut à mon goût, donc les épaisseurs passent oui, mais à condition qu'elles soient plutôt fines.

J'ai réussi à assembler au total 10 épaisseurs de jeans (en simples pans j'aurais atteint les 12 épaisseurs annoncées, comme prévu, je pense).



Après je ne pense pas avoir personnellement besoin un jour d'assembler 12 épaisseurs de jeans pour confectionner un sac à main...


Dernier point et non des moindres en ce qui me concerne: le support de bobine se rallongeant jusqu'à une certaine hauteur, malheureusement la plupart de mes bobines Gutterman avec lesquelles je travaille ne pourront jamais servir dessus. En effet, la hauteur du support peut varier de 2,2 cm à 6 cm max.


Récapitulons donc les avantages et inconvénients après un premier test rapide:


Les point positifs:

  • elle passe les épaisseurs de cuir et de jeans annoncés

  • petit gabarit d'une machine familiale pour des capacités avoisinant l’industrielle

  • nombreux accessoires fournis (différents pieds, plaque d'aiguille pour le cuir, différents jeux d'aiguilles)

Les points négatifs:

  • elle reste tout de même étonnamment bruyante, ce qui donne l'impression de coudre sur une machine bas de gamme. Je ne pense pas faire de séances de couture nocturne avec.

  • le support de bobine ne reste pas adapté à toutes tailles de bobines de fil (je vais trouver une astuce pour pouvoir continuer de me servir de fil de qualité, pourquoi pas la méthode de la bobine dans le bol).

  • Le pied de biche ne se relève pas assez haut pour pouvoir glisser une épaisseur importante.

Bilan:


Pour le prix que j'ai payé, elle fera l'affaire et son temps. Son temps, oui, car il faut savoir que comme Toyota a cessé la production de ses machines à coudre, le suivi de garantie n'est plus. J'ai dernièrement vu passer l'info que la garantie sur les pièces uniquement restait valable 5 ans à partir de la date d'achat sur site. Mais je pense qu'avec le temps, trouver les pièces détachées va vite devenir un sport de compétition. Donc, en effet, elle durera ce qu'elle durera.

*

Pour information, vous devriez en trouver uniquement d'occasion au prix avoisinant les 200€ (c'est ce que j'ai payé). La mienne était dans un état impeccable car elle a été très peu utilisée.

Elle me servira exclusivement à passer les épaisseurs qui m'auront posé problème avec ma machine habituelle que je vais préserver pour qu'elle me dure plus longtemps. Et je jonglerai entre les deux. Mais il est évident qu'il va me falloir un certain temps d'adaptation, comme avec toutes nouvelles machines, avant de pouvoir déclarer comme une majorité de personnes que


LA TOTOTA POWER FABRIQ 17 EST LA MEILLEUR MACHINE FAMILIALE POUR LES ÉPAISSEURS!






58 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout